Accueil du site > Rose dans les médias > Vivre dans la dignité

Vivre dans la dignité

Pour diffusion immédiate

Semaine de la dignité des personnes assistées sociales 2016
Vivre dans la dignité

QUÉBEC, 5 mai 2016 – Aujourd’hui, des organismes communautaires en défense collective des droits des personnes assistées sociales de la région de Québec et Chaudières-Appalaches ont chanté dans les rues de Québec pour souligner la 43e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales. La trentaine de militant.e.s ont distribué les paroles de femmes et d’hommes prestataires d’aide sociale pour sensibiliser la population sur les réalités que vivent ces personnes. Toute la semaine, les groupes se sont rendus dans des lieux de distributions alimentaires et de logements à prix modiques afin de recueillir ce que les personnes en situation de pauvreté avaient à dire sur la dignité.

C’est pour sensibiliser la population que des militantEs sont alléEs à la rencontre de centaines de personnes en situation de pauvreté afin de compléter la phrase La dignité c’est,. « Ce sont leurs paroles qui sont présentes sur les tracts aujourd’hui, par exemple à une banque alimentaire, une personne nous disait : La dignité c’est d’être capable de nourrir mon enfant à sa faim » nous rapporte Cindy Morneau, une des porte-parole de la journée.

Nous avons chanté à trois intersections différentes, soit la 3e Avenue/ Canardière, Honoré-Mercier/ St-Jean et à Place de l’Université-du-Québec. Les personnes présentes en ont profité pour dénoncer le projet de loi 70 qui va à l’encontre de la dignité des prestataires d’aide sociale. On se rappelle que la semaine dernière, le parti libéral annonçait qu’il allait de l’avant avec cette réforme. Dorénavant les nouveaux demandeurs à l’aide sociale devront participer à Objectif emploi, sous faute de pénalités. Le refus de cette démarche entrainera une pénalité financière coupée à même les prestations. « Le ministre François Blais doit renoncer à son projet de réforme qui alimente les préjugés et qui aura pour principal effet d’appauvrir et d’isoler encore davantage des milliers de personnes assistées sociales. C’est totalement indécent ! Le ministre devrait plutôt faire son travail et aider les personnes assistées sociales à se sortir de la pauvreté » s’indigne Renée Dubeau co-porte-parole de l’évènement.
Cette mobilisation est l’initiative des trois groupes en défense de droits des personnes assistées sociales soit l’ADDS-QM, ADDS-Rive-Sud et Rose du Nord. Du 2 au 6 mai, partout au Québec s’organise des activités pour affirmer la dignité des personnes assistées sociales à travers les groupes membres du Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ).
-30-